Quel matériau choisir pour l’évier ?

L’évier est un élément fonctionnel important de la cuisine. Nous l’utilisons non seulement pour laver la vaisselle et les casseroles (même simplement pour les préparer à être mises au lave-vaisselle), mais aussi pour rincer les fruits et légumes et préparer d’autres aliments.

Elle doit donc être hygiénique et résistante, ainsi qu’esthétiquement belle pour s’harmoniser parfaitement avec l’ensemble de la composition de la cuisine.

Tout peut se retrouver dans l’évier : des sauces aux détergents, de l’eau bouillante à la glace ; il peut être soumis à l’impact de casseroles plus lourdes lors de son utilisation. Pour ces raisons, le choix du matériel est fondamental pour ne pas l’endommager et le faire durer longtemps.

Il existe différents matériaux avec lesquels l’évier peut être fabriqué, chacun ayant ses propres mérites et défauts, que nous allons examiner dans cet article.

Évier en acier

L’acier est l’un des matériaux préférés pour la fabrication des éviers. Il est en effet pratique et résistant, ainsi qu’hygiénique. Bien sûr, il peut être sujet à des rayures, mais les plus récentes sont traitées pour résister à des impacts même considérables.

L’acier se nettoie facilement avec des produits anti-calcaire et des dégraissants, mais malheureusement le nettoyage doit être fréquent, car il se tache facilement avec les empreintes digitales et les halos de calcaire s’il n’est pas parfaitement séché.

Évier en céramique

Avant l’avènement de l’acier, la céramique était la solution la plus courante dans la cuisine pour la construction d’éviers. Il s’agit en fait d’un matériau hygiénique et très facile à nettoyer, mais peu résistant aux chocs et aux rayures.

Vous pouvez également vous gratter facilement avec les mêmes produits que ceux utilisés pour le nettoyage, si vous choisissez des détergents en poudre et non en crème ou en liquide. Si des rayures et des fissures se forment, la saleté et le calcaire peuvent s’y déposer au fil du temps.

Évier en pierre

L’utilisation de la pierre pour la construction d’éviers n’est pas très fréquente et est surtout choisie pour l’ameublement des cuisines de style rustique ou campagnard. Le matériau est en effet très poreux et peut être considérablement taché par des produits tels que l’huile et le vin ou par des détergents chimiques inadaptés.

Pour surmonter sa porosité, le matériau est généralement traité spécifiquement. De même, il subit des traitements spécifiques pour le rendre plus résistant aux chocs.

Évier en matériaux composites : Corian, Fragranite, Silestone, Cristadur…

Aujourd’hui, les matériaux composites sont beaucoup utilisés pour la réalisation d’éviers, parmi lesquels l’un des plus connus est le Corian, déjà présenté dans un précédent article. Il s’agit d’un matériau composé de minéraux naturels et de résines acryliques, et il n’est pas vraiment bon marché. Son coût est en fait l’un des principaux défauts.

Cependant, elle est très appréciée car elle permet de réaliser des éviers de toutes formes, sans fixer de limites à l’imagination.

Il est facile à nettoyer, mais il est préférable de ne pas utiliser de produits chimiques qui pourraient le tacher ou l’endommager.

Un autre matériau composite est la fragranite, faite de granit et de résines acryliques. C’est un matériau hygiénique, car il n’est pas poreux et il est facile à nettoyer, de plus il est très résistant aux chocs et aux rayures, un peu moins à haute température.

S’il est de couleur sombre, je vous conseille de le sécher rapidement pour éviter la formation de halos calcaires disgracieux.

Le silestone, en revanche, principalement composé de quartz, se caractérise par le fait qu’il est particulièrement résistant aux températures élevées. Il n’absorbe pas les liquides et ne risque donc pas de se tacher. Cependant, il n’est pas très résistant aux chocs et peut être cassé facilement, à un coût encore assez élevé.

Comme le Silestone, le Cristadur est principalement composé de quartz, mais il est plus résistant aux chocs. De composition très fine, il n’absorbe pas la saleté et le calcaire. Mais comme tous les matériaux composites, il est assez cher.

Évier en résine

C’est certainement la matière qui offre le plus de choix en matière de formes et de couleurs. L’évier en résine, de par son look parfois atypique, devient la pièce maîtresse d’une cuisine. En plus d’être beau et pratique, ce matériau est le plus abordable financièrement.

Évier en grès

Elégant et solide, l’évier en grès apporte une touche campagnarde dans votre cuisine. En version émaillée, il est facile à nettoyer. Son poids peut représenter un inconvénient pour l’installation et il peut être sensible aux coups et aux chocs thermiques.

Quels sont les différents types d’éviers de cuisine ?

L’évier encastrable

L’évier encastrable trouve sa place sur un plan de travail qui est découpé afin de l’accueillir. Il est équipé d’un bord qui s’appuie sur la surface de travail et qu’il ne faut pas oublier de rendre étanche aux infiltrations d’eau. On peut choisir son emplacement en toute liberté et même placer un évier spécifique dans un angle, ce qui optimise la surface utile.

L’évier à poser

L’évier à poser s’installe sur un meuble spécifique : le meuble bas sous-évier. Il doit correspondre exactement à la taille du meuble sur lequel il est posé, ce support le soutenant devant et sur les côtés.

Le timbre d’office

Imposant et rustique, le timbre d’office se pose entre deux meubles ou deux plans de travail tout en se dévoilant complètement. Son allure massive donne tout de suite le ton.

Le bac à laver

De vocation très utilitaire, le bac à laver offre une belle profondeur pour vous permettre de tout laver à l’intérieur. Il est idéal, en complément d’un évier classique, pour les grands cuisiniers qui doivent récurer marmites et casseroles.

Quel système de vidage sélectionner pour son évier de cuisine ?

Le système de vidage, constitué d’une bonde et d’un siphon, est indispensable pour utiliser votre évier. Il peut être fourni avec ce dernier ou acheté séparément. On distingue deux systèmes différents de vidage :

  • Le vidage manuel : la bonde du bac de l’évier est bouchée avec un bouchon classique, généralement relié à une chaînette. Le bouchage et le débouchage s’opèrent donc au fond du bac.
  • Le vidage automatique : un bouton de vidage, ou une tirette, se situe hors du bac. Ainsi, lorsque vous décidez de vider votre bac, vous n’avez plus besoin de plonger votre main dans l’eau sale à la recherche du bouchon.

Quelles normes respecter pour installer un évier de cuisine ?

Les normes

Avant toute chose, votre évier ne doit pas se situer en dessous d’une prise de courant.

Il est recommandé d’installer son évier à une hauteur de 85 ou 90 cm depuis le sol. Il doit se trouver au même niveau que le plan de travail, avec un petit rebord sortant d’environ 1 cm ou moins.

En ce qui concerne l’évacuation des eaux usées, les canalisations doivent être d’un diamètre minimum de 33 mm et se placer à au moins 52 cm au-dessus du sol fini.

L’installation

L’installation de votre évier nécessite :

  • un raccordement à l’alimentation en eau ;
  • un raccordement à l’évacuation des eaux usées ;
  • la découpe d’un plan de travail dans le cas d’un évier encastrable ;
  • l’installation de la robinetterie.

Quelle forme d’évier privilégier ?

Le design de la cuve participe aussi à la notion de confort. Le classique rectangle difficile à nettoyer en raison des angles droits est aujourd’hui concurrencé par des formes plus ergonomiques, rondes, à pan coupé, en trapèze ou spécial angle qui résolvent des problèmes de place sans sacrifier la taille des bacs.

Quels accessoires sélectionner pour compléter l’évier ?

L’évier ne se limite plus à une simple cuve : viennent s’y greffer de multiples accessoires intégrés ou en option. Une bonde à panier équipée d’un filtre retient les déchets susceptibles de boucher le siphon. Le vidage automatique, assuré par une commande située près du robinet évite de plonger les mains dans l’eau sale.

L’égouttoir se fait quant à lui malin : réversible, il s’adapte d’un côté ou de l’autre ; mobile, il se pose au-dessus du bac ; il peut aussi se transformer en plateau égouttoir, pratique pour les légumes ou les fruits et les produits à décongeler. Un panier fil s’avère également très utile pour faire sécher une petite vaisselle ou des couverts. Enfin une planche à découper coulissante recouvrant l’évier lorsqu’il n’est pas utilisé peut faire office de plan de préparation complémentaire.

Améliorez l’aménagement de votre cuisine avec ces trucs et astuces
Les armoires de base pour la cuisine